Pascal RUTER, auteur pour la jeunesse

Pascal Ruter, auteur pour la jeunesse
Pascal Ruter est né à Paris en 1966 et vit actuellement dans un petit village au milieu de la forêt de Fontainebleau.
Il aime écrire sur les malheurs et la sévérité de la vie, mais toujours avec drôlerie. Il jongle avec les mots afin de rendre une situation grave plus "légère" et plus acceptable.
Son écriture nous invite à voyager et à réfléchir. Il enjolive les habitudes quotidiennes grâce à des mots, des expressions,...
Pascal Ruter a déjà écrit trois romans dont deux sont mis en coup de cœur à la bibliothèque d'Embourg. Il y exploite les thèmes suivants : amour, handicap, famille, amitié, école, bonheur, ... Et toujours avec une pointe d'humour bien dosée. 

Le cœur en braille
Jusque là, pour Victor, une année scolaire, c'est du saut à l'élastique sans l'élastique. Ce qu'il préfère ? Écouter les Rolling Stones, se gaver de loukoums avec son copain Haïçam, parler mécanique avec son drôle de père... Quand il ne s'amuse pas à planquer le papier des toilettes des filles, il essaie d'échapper aux punitions qui pleuvent sur lui comme la foudre sur le paratonnerre. Mais lorsque Marie-José, génie absolu, déboule dans sa vie un beau jour de contrôle de math, c'est tout son univers qui implose...P.-S. : Si vous avez envie de rire, c'est normal. Si vous avez envie de pleurer, c'est normal aussi.

Du bonheur à l'envers
«Tu vois mon chéri, si par malheur tu rencontres ton oncle Zak...  il faudra t'en tenir loin et ne pas suivre son exemple. » Mais les mauvais exemples sont tellement tentants, tellement séduisants ! Et quand Victor découvre que l'ouragan soufflé par son oncle Zak décoiffe les habitudes et les certitudes de toute la famille, c'est sa vie qui bascule...

L'amour au subjonctif 
Roméo
Moi, tout a commencé quand j'ai appris que Juliette allait faire du latin. Véridique. Le latin m'a paru d'un coup une langue pas si morte que ça, et même encore très vivante. 
Anna
Quand nous avons appris qu'un voyage en Italie était organisé, avec Zoé et Juliette, nous étions remontées comme des pendules. Nos trois regards se sont croisés. Mon Dieu, quel trajet !
 
La prof
Nous ne serons pas en vacances, nous transplantons le collège, c'est différent. Les règles habituelles restent valables.
Juliette
Et gna gna gna. Et gna gna gna. Sauf que non. En voyage, les règles habituelles ne restent pas valables...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire