"Easy reading" : Spielman - Urien - Glattauer - Mourlevat & Bondoux

« Demain est un autre jour » de Lori Nelson Spielman
Lori Nelson Spielman montre que la chick lit a encore de beaux jours devant elle.
L'intrigue est simple et un peu cousue de fil rose « girly », mais on se laisse complètement prendre par cette histoire d'héritière déchue qui doit se réinventer. À 34 ans, Brett Bohlinger a tout, semble-t-il, pour être heureuse : un emploi lucratif dans l'entreprise de cosmétiques familiale et un petit ami avocat riche et beau. Mais, à la mort de sa mère, surprise, elle ne touche pas le magnifique héritage escompté. Elle a un an pour réaliser ses rêves d'adolescente, dont elle avait fait la liste à 14 ans, que sa mère avait précieusement conservée. S'acheter un cheval et un chien, avoir un enfant, enseigner... Autant de défis que Brett doit réaliser si elle veut son héritage. Légère comme une bulle, cette comédie romantico-initiatique est une leçon d'optimisme et une lecture de vacances idéale.

« L'art difficile de rester sur une balançoire » de Emmanuelle Urien
Mariée à l'homme idéal, mère de trois enfants parfaits, elle pensait que la vie était un long fleuve tranquille. Mais il faut être deux pour le croire. Quand son mari la quitte pour sa meilleure amie, Pauline se retrouve victime d'une maladie très banale en pareilles circonstances : elle se sent à la fois morte et vivante, elle voudrait mourir mais reconnaît qu'il serait ridicule de se jeter par la fenêtre d'un premier étage. Et même haïr sa rivale se révèle absurde, puisque le destin vient juste de faire mourir la garce. Pauline oscille entre haine et douleur, désir de vengeance et volonté de refaire sa vie, quitte à partir en chasse sur les sites de rencontre. Conseillée par sa mère psychiatre, elle passe à l'action et décide d'effacer la source du mal. Après tout, puisqu'elle doit faire son deuil, autant s'imaginer veuve. Jusqu'au jour où Yann disparaît pour de bon.
Une écriture incisive, où l’émotion affleure sans cesse, et où l'humour, parfois grinçant, s'invite à la lecture.
 
« Quand souffle le vent du Nord » de Daniel Glattauer
En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre…
Un roman épistolaire des temps modernes, qui vous surprendra !

« Et je danse aussi » de Jean-Claude Mourlevat & Anne-Laure Bondoux
La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins.
Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice !
Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révélera son contenu, et ses secrets.
Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse. Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi ! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire