« Aimer ce qui est » de Byron KATIE

À l’âge de 30 ans, Byron Katie souffre de dépression. Durant presque 2 ans, elle reste clouée au lit, obsédée par des idées suicidaires… Jusqu’à ce jour où elle vit un « moment d’éveil » qui va littéralement changer son existence. Elle décide alors de mettre en place une démarche de questionnement qu’elle nommera « The Work », soit « Le Travail » en anglais. Ce Travail consiste à identifier et à questionner les pensées qui sont à l’origine de toute souffrance. Byron part en effet du principe que notre mal-être ne provient que de nous-mêmes, plus spécifiquement de nos pensées erronées sur le monde extérieur qui n’en est donc pas la source. Très simple d’accès, cet exercice ne demande qu’une feuille de papier et un crayon et a le mérite d’être très concret. Les différentes étapes en sont détaillées très précisément et l’ouvrage ne tombe jamais dans de grandes élucubrations philosophiques. 
Très libérateur et responsabilisant, il permet de facilement relativiser les petits maux de tous les jours et parlera à tout un chacun, adepte de développement personnel ou pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire