Quelques coups de coeur : CARLETON - BROECKHOVEN - DELOFFE

"Les fleurs de lune" de Jetta Carleton
Nous sommes dans le Missouri, au début du XXe siècle, dans la ferme isolée où Matthew et Callie Soames élèvent leurs quatre filles, 4 enfants très différentes aux caractères bien trempés.

La construction narrative de cette chronique familiale est irréprochable et haletante, on tourne la page, vite, pour connaître les secrets qui se dévoilent, les drames qui se déroulent, les amours qui fleurissent. Bref, grâce à une écriture simple et maîtrisée, on s'immerge dans la vie de cette famille. C'est ce que j'attends d'une lecture de vacances !


"Une journée avec Monsieur Jules" de Diane Broeckhoven

Depuis des années qu'ils sont mariés, Alice et Jules ont leur petit rituel : chaque matin, tandis qu’elle paresse au lit, c'est lui qui prépare le petit-déjeuner. Puis, à dix heures pile, le fils de la voisine, David, enfant autiste, sonne à leur porte pour une partie d'échecs. Mais ce jour-là, lorsque Alice rejoint son époux au salon, elle le retrouve immobile, assis sur le canapé. Mort. Que faire ? Doit-elle téléphoner aux pompes funèbres ? Hors de question : en moins d’une heure, des croque-morts viendraient chercher le corps de Jules et exhiberaient aux yeux d’Alice leurs sinistres catalogues. Et d’ailleurs, pourquoi bouleverser tous leurs repères quotidiens ? David ne doit-il pas arriver, d'ici une heure, pour sa partie d’échecs ? Dans ce temps suspendu et grâce à la complicité de David, Alice va garder son homme à ses côtés une journée encore…

Un texte émouvant d'une auteur belge flamande construit avec une infinie délicatesse. Très subtil et positif malgré le thème principal du deuil, vous garderez longtemps en mémoire ce petit bijou d'écriture.

"Léna" de Virginie Deloffre (Prix Première)
Léna est née dans le Grand Nord sibérien. Elle aime plus que tout la brume, la neige, l’attente et l’immobilité, qui n’ont ni couleurs ni frontières. Pilote dans l'armée de l'air, son mari Vassia va et vient sans prévenir : ses départs plonge Léna dans le désespoir mais elle se satisfait de l'attente qu'elle consacre au songe et à la rédaction de longues lettres à Dimitri et Varvara, le couple atypique qui l'y élevé dans le Grand Nord. Le pilote et la jeune femme ont des natures profondes, des aspirations et des visions du monde très différentes qu'ils vont devoir accorder, tandis que Dimitri et Varvara, scientifique exilé et femme communiste de province, nous font découvrir l'histoire soviétique.

Ce premier roman est étonnant, léger, évocateur, poétique, aux personnages très fins et attachants.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire