"Plus de morts que de vivants" de Guillaume GUÉRAUD

C'est la dernière journée avant les vacances de février au collège Rosa Parks à Marseille. Les élèves pensent déjà à ce qu'ils feront lors de leurs congés et prennent cette journée comme une simple formalité. Mais, dès que les grilles du lycée se referment, le cauchemar commence. Cela débute par une mèche de cheveux qui tombe, un saignement de nez et se transforme vite en horreur. En effet, un virus fulgurant se propage dans l'établissement tuant de nombreux élèves en infectant les cellules de leurs organismes.
Sur les 647 élèves, qui en sortira vivant?

 
L'intrigue est lancée dès les premières pages. Alors que les élèves ignorent tout de ce qui les attend, le lecteur, lui, est directement mis dans la confidence. Les pages évoluent et l'horreur va en grandissant. Pourtant, impossible de refermer le livre. On a envie de savoir ce qu'il se passe dans ce lycée de Marseille. On s'attache à certains personnages et on prie pour ne pas qu'ils meurent eux aussi. Mais rien n'est moins sûr dans cet établissement où les cadavres tombent les uns après les autres.

Ce roman fait penser à un film d'horreur. Nous vivons en direct les évènements macabres coupés par des flash infos et des appels téléphoniques entre hommes de l'intérieur et hommes de l'extérieur.
Tout ceci donne un livre à ne pas lire avant d'aller dormir...

Frissons et hauts-le-coeur garantis.  
Âmes sensibles s'abstenir !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire