« Changer l'eau des fleurs » de V. PERRIN - « Le champ de bataille » de J. COLIN

« Changer l'eau des fleurs » de Valérie PERRIN 
Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa cuisine où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Des liens qui unissent vivants et morts sont dévoilés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.
Valérie Perrin nous fait partager l’histoire intense d’une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l’ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d’humanité. Un hymne au merveilleux des choses simples.


« Le champ de bataille » de Jérôme COLIN
Le problème avec les enfants, c'est qu'ils grandissent. Un jour, sans prévenir, ils claquent les portes, rapportent de mauvaises notes et ne s'expriment que par onomatopées. Surtout, ils cessent de vous considérer comme un dieu sur terre. Et ça, il faut l'encaisser. La science explique qu'ils n'y sont pour rien. C'est leur cerveau en formation qui les rend feignants, impulsifs et incapables de ramasser leurs chaussettes. N'empêche. On n'a jamais rien créé de pire que les adolescents du virtuolithique.
Voici l'histoire d'un couple sur le point de craquer face aux assauts répétés de leur fils de 15 ans. Qu'ont-ils mal fait ? Rien. Mais la guerre est déclarée. Et ils ne sont pas préparés. L'école les lâche, le père part en vrille, la mère essaie d'éteindre l'incendie. Les attentats de Bruxelles vont révéler chacun dans son camp. Roman sur l'amour familial où les sentiments sont à vif, comme sur un champ de bataille



Aucun commentaire:

Publier un commentaire